Châtel méritait mieux

16 février 2015 - 07:38

16e de finale de la coupe de lorraine

CHATEL-ST-GERMAIN - BLAINVILLE:1-2 (0-1)

Stade du Cléry. 100 spectateurs. Arbitre : M. Becker. Buts pour
Châtel : Delagrange (53e) ; pour Blanville : Socco (5e), Noël
(68e).
CHATEL. Buchy – Picard, Hochleitner, Vincent, Delagrange –
Voyat, Pham Van, Grosjean, Thomas – Zoglia, Corte. Entrés en
jeu : Soares, Javica Martinez, Francescot.
BLAINVILLE. Schouteeter – Vervin, Socco, Frischt, Noël –
Jankowski, Michel, Crouzier, Gerset – Martin, Colzato. Entrés en
jeu : Betscher, Meline.

Châtel-Saint-Germain quitte la Coupe de Lorraine. Face à Blainville, hier, les Mosellans
se sont procuré de multiples occasions sans réussir à faire la différence.

Châtel-Saint-Germain peut nourrir des regrets. Une qualification pour les huitièmes de finale était à leur portée à la vue des occasions et du jeu fourni. Il n’aura pourtant fallu que cinq minutes à Blainville pour ouvrir le score sur un
coup franc excentré de Gerset, repris de la tête par Socco (0-1, 5e). Les Mosellans réagissaient dans la foulée et faisaient douter leurs adversaires du jour par Zoglia, qui manquait de peu sa reprise face au but, puis sur un coup franc qui frôlait le montant. Châtel n’était pas plus heureux sur une frappe légèrement au-dessus (30e). Sur une action collective bien construite, Schouteeter était déterminant. Il réussissait un sauvetage sur la reprise appuyée de Delagrange (35e). À la reprise, Blainville était plus présent et en l’espace de deux minutes, le sort de la rencontre
aurait pu être scellé. Tout d’abord, Buchy, le gardien local, s’interposait efficacement sur le coup de tête de Martin. Puis Vincent réalisait un sauvetage miraculeux sur la ligne de but. Sur une hasardeuse passe en retrait au gardien, Châtel obtenait un coup indirect dans la surface de réparation que Delagrange,d’un maître tir, expédiait dans les filets pour une égalisation logique (1-1, 53e). «Rien à reprocher aux joueurs» Les visiteurs se procuraient une occasion franche par Martin, qui perdait son duel face à Buchy (60e). Ils allaient prendre l’avantage parNoël sur un tir de 30 mètres, au ras du sol, qui laissait impuissant l’infortuné gardien local (1-2, 68e). Les joueurs de Châtel, dominateurs, tentaient de revenir de façon héroïque, mais la réussite les boudait sur deux énormes occasions. Les visiteurs défendaient difficilement leur acquit leur gardien sauvait leur cause sur une dernière tentative de Pham Van à l’ultime minute. « Nous pouvons avoir beaucoup de regrets, reconnaît Jean-Luc Voyat, le coach de Châtel. Mais je n’ai rien à reprocher à mes joueurs qui ont respecté les consignes. Blainville a été plus opportuniste et leur gardien leur a sauvé le match. Place maintenant au championnat ! »
Claude Gondrexon, entraîneur de Blainville, se montrait satisfait, sans s’enflammer :« On est qualifié, c’est l’essentiel, mais on n’a pas été bon sur le plan technique. Châtel a été supérieur sur le nombre d’occasions. Heureusement que nous avions un gardien dans un grand jour, sinon… J’espère récupérer au plus vite mes absents. »

Article RL du 16/02/2015

Commentaires

LES LIENS

Mairie clic sur la photo

clic sur la photo

clic sur la photo